Rallon, cet Enduro objet du désir.

Avec le Rallon, nous avons reçu des notes incroyables, comme un 9/10 dans la revue française VTT Mag et la revue anglaise Mountain Bike Rider, mais il a été également cité dans la bible américaine de Bike Mag ou la plus récente de Dirt 100 de la revue du même nom comme « l'une des réussites de l'année ». Nous revenons sur les premiers tests et récompenses de notre flèche Enduro.

C'est justement ainsi que commence l'article dans lequel on affirme également que « ce vélo est une arme » ou que « la dynamique de pilotage très stable, mais fun, fait du Rallon une proposition très tentante ». En France, plus concrètement dans la revue VTT Mag, le Rallon a causé « une forte impression » en raison du comportement général du vélo. « Facile à piloter dans les montées, il se comporte incroyablement bien dans les descentes les plus techniques et accidentées ».

Cet aspect a également attiré l'attention au Royaume-Uni, en particulier dans la revue Mountain Bike Rider, laquelle a défini le Rallon M-Team qu'ils ont testé comme un « vélo de compétition rapide et efficace ». Au point de participer à la plus relevée des compétition d'Enduro au monde avec l'équipe Orbea Enduro Team, et il se place parmi les 10 plus rapides de la planète piloté par Becky Cook et dans le Top 13 avec Thomas Lapeyrie aux commandes.

Les Anglais de Dirt 100 ont souhaité mettre en avant certains éléments comme le cadre en carbone monocoque (OMR) que nous fabriquons avec des fibres exclusives haut module et haute résistance. « Il propose une sensation de qualité bien réelle », affirment-ils.

« Ni trop rigide, ni trop flexible », affirme Rallon M-LTD en parlant du cadre, de sorte que nous sommes parvenus au « parfait équilibre » entre ces deux concepts, ce qui est indispensable pour les caractéristiques de l'Enduro.

Pour les Anglais, cet équilibre en fait un « excellent cadre parfaitement complété par les roues DT Swiss EX1500 de 30 mm de large ». Finalement, comme d'autres médias spécialisés, ils ont eu pour notre vélo des mots définitifs : « Il répond à toutes les exigences lorsque c'est nécessaire ».

En descendant…

« Lâchez les freins et souriez » recommande Mike Ferrentino dans Bike Mag aux États-Unis. La géométrie purement enduro du Rallon – angle de direction ouvert, centre de gravité ultra bas, empattements longs et bases courtes au niveau du triangle arrière, entre autres – a poussé Mike à écrire un curieux compliment : « Le Rallon est stable comme un cuirassier qui fend une mer de verre ».

Pour Ride Austria, même chose : « il reste stable sans être un Titanic dans les virages ». Pour les descentes, le travail réalisé en collaboration avec Fox a été déterminant, pour initier un changement inédit au niveau mondial : la conception asymétrique.

L'amortisseur déplacé légèrement vers l'extérieur nous a permis d'obtenir un tube horizontal plus bas et donc un vélo beaucoup plus proche du sol, avec une position de conduite extrêmement basse et une grande mobilité pour le coureur.

Le résultat, des surprises comme : « la suspension a avalé tout ce qu'elle a trouvé sur son passage », de Bike Mag aux États-Unis, « un peu comme… où sont passé ces racines ? » demande MTB Mag Italia ou aussi Zach Ovard, de Contender USA, qui est resté « stupéfait ».

« Il excelle lorsque les difficultés sont extrêmes », affirme-t-il avant de conclure : « c'est le meilleur vélo sur lequel j’ai peu roulé ou que j'ai peu possédé ». Aux États-Unis, Bike Mag ajoute qu'il « s'agit d'un vélo très souple très amusant à piloter, ce qui est surprenant ».

Pour parvenir à cette souplesse, l'évolution du système de suspension arrière a été cruciale. Nous avons une grande sensibilité en début de parcours pour effacer les petits obstacles, et nous avons favorisé la progressivité en fin de parcours pour tirer le meilleur parti des 150 mm de débattement sans talonner.

MTB Mag Italia a pu s'en assurer sur le terrain après avoir tenté de trouver la limite du Rallon à travers une SAG de 30 %. « Nous avons été près d'atteindre la limite à deux reprises seulement », nous expliquent-ils. Le Rallon a même servi de modèle pour le lancement mondial de fourches comme la Fox F36 RC2 et la Lyrik RC2.

…mais aussi en montant.

MTB Mag Italia a été l'un des médias les plus séduits par l'aspect “pédaleur” du Rallon M-Team qu'ils ont essayé : « parmi tous ceux que j'ai essayés, c'est le vélo d'enduro qui grimpe le mieux ». Ils poursuivent : « Il nous faut avouer que là où d'autres vélos avec le même débattement auraient eu du mal à monter , le Rallon y est parvenu ».

La « surprenante efficacité au pédalage obtenue sur le Rallon » grâce à l'Advanced Dynamics –notre technologie logicielle pour trouver le meilleur équilibre entre absorption et efficacité du pédalage- a fait beaucoup parler d'elle.

« En particulier sur des terrains abrupts, il monte incroyablement bien et offre une bonne adhérence », nous explique Ride Austria. « Si vous avez la force et la technique, vous prendrez du plaisir, même dans les montées difficiles ».

A des dizaines de milliers de kilomètres, en Australie et plus concrètement dans la revue AMB, ils ont particulièrement insisté sur un détail déterminant pour cette qualité du Rallon, la position de pédalage avancée grâce à un angle de selle de 76º. Les Australiens ont été catégoriques à cet égard, en particulier dans les « montées longues et difficiles », en signalant que le Rallon « se comporte comme une « machine de 130 mm »

Dans Bike Mag, aux États-Unis, ils ont également mis en avant cet aspect et ont voulu donner leur avis : « l'angle de la selle est l'aspect le plus déterminant pour faire d'un vélo comme le Rallon un bon vélo pour les ascensions ».

MyO, l'autre grand atout

Le Rallon a l'honneur d'être le modèle le plus personnalisable à travers MyO et l'attention des médias a été attirée par les plus de 10 000 conceptions possibles pour la bête d'Enduralin. « L'attention prêtée aux détails et l'offre de MyO », parmi d'autres choses signalées par AMB Australia, « placent ce vélo dans le haut de la liste des vélos d'enduro ». « C'est un autre niveau », a affirmé Dirt.

Aux États-Unis, Bike Mag a voulu jouer au plus malin avec leurs lecteurs : « Faites le miens en noir mat, noir brillant et avec l'inscription mate suivante : Blackisthe Newblack » (un jeu de mots avec « Black is the new black », littéralement : « le noir est le nouveau noir »).

Bref, une vraie valeur ajoutée pour des milliers et des milliers d'utilisateurs, la presse du monde entier et évidemment, aussi pour nous.

Étiquettes

Entrées associées

Il y a 3 years

LA GAMME WILD FS EN DÉTAIL

Le Wild FS est le vélo pour vous emmener sur les parcours dont vous avez toujours rêvé.

Il y a 3 years

La récupération du coureur

Marie Jacket et Manon Grégis, ostéopathe et physiothérapeute de l'équipe KMC Ekoï Orbea, nous racontent une semaine au cœur de la Coupe du monde avec les cyclistes de la Coupe du monde.

Il y a 4 years

Défiez l’hiver en confiance !

Nous savons que pendant cette période de l'année, sortir pédaler n'est pas une mince affaire.

Esta web utiliza cookies propias y de terceros para su correcto funcionamiento y para fines analíticos. Al hacer clic en el botón Aceptar, acepta el uso de estas tecnologías y el procesamiento de tus datos para estos propósitos.
Privacidad