Occam expérience Québec

Il y a quelques semaines, nous avons décidé d’explorer un lieu quasiment inconnu parmi les amateurs de VTT du vieux continent : le Québec. Nous vous racontons ici l’expérience vécue en compagnie de Dani Pérez de soloBici, Olivier Béart de la revue Vojomag, Simone Lanciotti de Mtbcult et Altino Lourenco de chez Sram, sans oublier Yohan, le nouveau vainqueur du concours Vojomag

Nos cousins outre-Atlantique sont reconnus pour leur organisation d’évènement comme la coupe du monde de Vtt. Certain locaux dont notre commercial Fred Poulain nous a convaincu qu’il y avait bien plus que cela et qu’il fallait venir découvrir les « trails » Québécois avec nos Occam, un vrai paradis des sentiers selon ses dires.

Nous voilà donc parti avec une équipe de choc constituée de : Dani Pérez de soloBici , Olivier Béart de Vojo magazine, Simone Lanciotti de Mtbcult et Altino Lourenco de chez Sram sans oublier notre grand gagnant du concours Vojomag Yohan.

Nous nous sommes équipés de notre nouvel Occam TR 2018 avec des composants sram adaptés au programme de ce trip.

Jour 1: La découverte de l’abbaye d’Oka aux portes de la ville de Montréal.

Nous voilà à peine sorti de cette belle mégalopole de Montréal que nous sommes déjà dans la campagne. Nous arrivons à une Abbaye qui sera notre gite pour la nuit. Un lieu peu commun pour venir faire du vélo. Mais surprise au petit matin les sentiers d’Oka commencent devant la porte de cette même Abbaye.

Comme tout bon passionné que nous sommes dans l’équipe nous ne résisterons pas longtemps à l’appel du « ride » ; à peine le temps de prendre un café avant d’enfourcher nos montures fraîchement sorties des housse… en ce qui concerne les présentations des différents convives, nous verrons ça plus tard quand nous serons sur nos Occam TR dans les sentiers.

Nous voilà donc partie explorer ce terrain de jeu ultra condensé aux portes de la ville. Fred notre commercial et guide avait raison. C’est vraiment du Vtt ludique et facile. On prend rapidement en mains nos montures spécialement équipées pour l’occasion part l’équipementier Sram.

Après quelques kilomètres les ajustements sont terminés, les présentations faites et nous commençons à mettre un peu plus de rythme pour essayer tous les sentiers que nous croisons. Les trails sont tortueux pour exploiter au maximum l’espace et avec un faible déniveler, le moindre mètre est un vrai terrain de jeu. Nous nous amuserons toute la matinée comme des jeunes chiens roulants sans compter, oubliant même que nous allons devoir pédaler durant toute une longue semaine…

Jour 2: Saint Raymond

Nous voilà à Saint Raymond chez Tommy Paquet, des sentiers « flow » et « fun » à souhait.

Saint Raymond est une petite ville de moins de 10 000 habitants pas forcément connue des touristes mais un guide un peu spécial nous y attend. Tommy est notre guide passionné de vélo, ça va de soi, mais surtout c’est lui qui construit les sentiers où nous allons rouler et c’est également le propriétaire de certains terrains. La chose la plus frappante quand on arrive sur le parking de l’entrée des sentiers de Saint Raymond c’est l’ambiance. Les parkings sont pleins de voitures de vététistes.

On est à côté d’une micro brasserie où les gars prennent le temps de déguster une bière locale après ou avant leur sortie. On ne peut pas être plus immergé dans le côté « MTB » façon nord-américaine. On se sent bien et on hâte de découvrir les sentiers. On ne sera pas décu !!!  Les montées et les descentes sont toutes plus funs les unes que les autres.

Tommy a ici aussi optimisé le profil des collines pour rendre moins pénible les ascensions pour ainsi s’amuser dans les descentes… On a même l’impression de descendre plus que ce que l’on monte. Les sentiers sont tous parfaitement entretenus et sont tous nommés de façon humoristique… La journée passe à une vitesse grand V entre les « blablas » avec les locaux et tous les sentiers à découvrir.

Nous ne nous lassons pas de ce grand parc d’attraction pour nos Occams. On finira notre sortie à la tombée de la nuit avec l’arrivée de la fraîcheur, car même si il fait très bon en journée, nous sommes quand même fin octobre au Québec. Heureusement le soir au repas, après avoir aussi dégusté les bières des « riders », nous goûtons à la fameuse et gargantuesque Poutine du Roquemont. Un régal qui nous plongera aussitôt dans les bras de Morphée pour affronter la grosse journée suivante.

Jour 3: Une journée dans la nature luxuriante de Shannahan.

Nous restons une journée de plus dans la Vallée Bras du Nord pour découvrir un lieu que les locaux définissent comme magique. Nous allons découvrir ce lieu au nom mystérieux : Shannahan. Le dépaysement est complet. Pour y accéder la route de bitume se transforme en route de graviers et s’enfonce dans une épaisse forêt. L’accueil se fait sur une petite place avec des chalets où non loin de là coule une rivière majestueuse. Ici les sentiers sont moins nombreux mais ils sont plus grands et permettent d’explorer de plus grands territoires.

Notre guide Jérôme, expert des lieux, nous conseille de faire la fameuse : Neilson dans sa version complète Est/Nord et Sud plus la Boréale. Nous partons pour une longue journée mais l’envie est là avec une sensation de pionner découvrant un nouveau territoire.

La première ascension est longue et pentue mais le paysage est grandiose. Nous arrivons enfin au départ de la partie Est de la fameuse Neilson. Nous comprenons rapidement que nous allons passer une excellente journée. Les sentiers sont magnifiques au milieu d’une végétation sauvage où l’on traverse sur des petits ponts des cours d’eau et où les roches se dessinent en sculptures… Le clou du spectacle restera la partie Nord du sentier. Il longe la rivière et ses berges typique de l’image que l’on a du Canada avec au bout de somptueuses cascades.

Nous roulons avec sur nos lèvres un large sourire, nous faisons de nombreuses haltes pour nous extasier des panoramas et aussi faire des photos. Malheureusement le temps passe et il nous reste encore du chemin pour faire l’ensemble de l’itinéraire prévu initialement. Nous continuons à nous éclater sur la partie sud. Malheureusement pris par le crépuscule, nous ne pourrons pas faire le fameux sentier Boréal mais que cela ne tienne, nous reviendrons …

Au final une journée inoubliable qui restera graver dans nos mémoires toute notre vie… nous en avons même oublié de manger!

Jour 4: lac Beauport

Lac Beauport et les Sentiers du moulin, le condensé de la nature canadienne.

Nous continuons notre aventure au Québec en remontant vers le nord-est.

On nous parlé d’un endroit riche en sentier proche d’un Lac. Des riders locaux nous attendent de pied ferme à l’abord d’une micro-brasserie, la bière est la boisson locale du Québec. On part accompagné de rider pro en enduro, traceurs de pistes et ancien pro snowboardeur, une belle brochette de champions. Les sentiers du Lac-Beauport font partis des plus anciens au Québec et ils sont assez techniques avec des racines omniprésentes. Nous pensions trouver un endroit assez plat sur les berges d’un lac… tout faux car ce lieu est aussi une station de ski l’hiver et il faut du gaz pour parvenir à grimper au sommet car les montés sont abruptes….

…Les descentes sont de la même trame. C’est technique dans une terre sombre qui raisonne lourdement sous les crampons de nos Occams. On revient à notre lieu de départ et nous dégustons avec grand plaisir une petite bière du coin. Un endroit finalement très sport dans un cadre bucolique au milieu d’une foret  luxuriante et des maisons de millionnaires.

L’après-midi, Nico notre guide, nouveau vététiste mais ancien snowboardeur freestyle nous recommande de venir découvrir un spot nommé : les sentiers du Moulin. Il nous parle d’un lieu en pleine expansion qui fait la réputation de la région et qui risque de faire parler de lui dans l’avenir à travers tout le canada.

On le suit avec grand plaisir et nous ne serons pas déçus. Nous nous arrêterons de rouler seulement à la tombée de la nuit. Les sentiers sont très bien entretenus certes d’un calibre technique et physique que nous n’avions pas encore côtoyé depuis notre arrivée mais nos Occam Tr encaissent sans broncher. Les trails  sont tout simplement géniaux et sont un condensé de tout ce qui a fait la réputation du Canada pour le vélo de montagne, avec des grandes roches lisses, des passerelles, des virages relevés, des épingles et des sauts. La journée n’aura pas été de tout repos mais nous avons découvert une pépite et nos yeux en scintillent encore.

Jour 5: Saint-Anne, un paradis pour le vélo de montagne

La découverte des sentiers de la fameuse station du MSA : un paradis pour le vélo de montagne.

La station de Mont Saint-Anne est le lieu le plus connu du Québec pour le vélo de montagne pour nous Européen car ce lieu accueille depuis de nombreuses années des manches de coupe du monde et championnat du monde de notre discipline. Un lieu chargé d’histoire où des magnifiques joutes sportives ont écrit l’histoire de notre jeune sport.

Vous êtes impatient de découvrir comment Dani Pérez, de Solobici, a vécu cette expérience ? Cliquez sur ce lien pour voir son reportage

Nous sommes accueillis par une bande de copains vététistes de très gros calibre qui sont aussi des compétiteurs enduro mais aussi des trail-buiders comme on les nomme là-bas.

Au vu des mollets de nos guides du jour on leur demande de nous épargner et de nous montrer les sentiers les plus « flow » du coin. En effet MSA comporte un réseau de sentier phénoménal et nous n’avons malheureusement qu’une seule journée pour le découvrir…

Nous partons pour une première boucle afin de nous familiariser avec le terrain qui est plus riche en pierre que le reste des places que nous avons roulé. Nous découvrons des sentiers encore une fois parfaits pour la pratique dite « trail » et nous sommes heureux d’avoir nos Occam en 29.

Mais pour nous faire découvrir plus de sentiers et les points clés de la station, nos guides nous propose de faire une navette en fourgon pour monter au sommet du la mythique station pour ensuite prendre de nombreux sentiers pour nous ramener chez nos hôtes. Une idée lumineuse car nos guides nous avaient préparé un plat de résistance plutôt costaud.

Le point de vue est magnifique avec au loin et au sud les Appalaches au nord le bouclier canadien et au milieu le fleuve Saint Laurent. La suite de notre ballade va nous montrer une richesse et une variété de sentiers que nous n’imaginions pas. Nous pensions MSA élitiste et elle l’est sur les pistes noires mais le réseau de sentiers et si impressionnant que tout le monde peut y trouver son compte avec tout type de vélo dans la plus pure tradition des sentiers canadiens. Nous garderons un très bon souvenir de cette station si mythique pour nous cousin de l’est.

Jour 6: Bromont

La station de Bromont, extraordinaire à rouler avec des sentiers qui poussent comme des champignons.

Notre voyage touche à sa fin. Nous descendons vers le sud en longeant le Saint Laurent pour nous rapprocher de Montréal. Nous allons faire un petit détour pour aller découvrir une dernière place incontournable du Quebec pour le VTT, Bromont. C’est une station de ski avec un caché naturel. Le vtt y est une activité bien implantée où il y a déjà eu une coupe du monde.

Mais Bromont est surtout connue pour avoir commencé il y a déjà bien longtemps à construire des sentiers parfois de façon illégale dans toute la montagne. Notre guide Bob est un de ces pionniers venu il y a vingt ans s’installer dans ces terres pour trouver le calme et assouvir sa passion du vélo de montagne. Avec une poignée de copains ils ont commencé à tracer des pistes illégales pour étendre le réseau de sentiers. Aujourd’hui la plupart des sentiers sont officialisés et font de Bromont un des meilleurs centres de VTT du Québec.

Vous voulez vivre ce voyage à travers les yeux d’Olivier Béart, cofondateur de Vojo ? #1#2#3

Pour preuve la fédération nationale y a installé ses infrastructures. Mais rassurez vous les sentiers continuent à se développer et nous avons pu apercevoir et rencontrer le Pape des Trail-builders québécois, un certain Mr Balanger… Nous garderons une certaine part de mystère autour du personnage. Nous avons pu découvrir pas mal de son travail dont une piste faite dans la semaine précédant notre venue.

Nous ne vous ne cachons pas notre plaisir d’ouvrir un sentier dans ces lieux. Bromont restera pour nous la station qui synthétise parfaitement le VTT au Québec et l’expérience que nous y avons vécue.

Pour conclure, on peut dire que le Québec c’est des collines et des montagnes magnifiques avec des couleurs comme on voit uniquement dans les livres. Les sentiers sont sublimes avec un travail colossale pour les rendre ludique dans parfois un environnement peu hospitalier. Mais aussi des rencontres singulières avec des gens avec un réel désir de partage. On peut dire que le Québec sait recevoir.

Nous avons tous vécu, avec nos passifs différents dans le milieu du vtt, une de nos plus belles expériences.

La mission principale de notre aventure est atteinte c’est-à-dire prendre du plaisir.

Nos Occams nous ont permis de sublimer cette aventure et nous avons hâte de repartir découvrir d’autres contrées à leurs guidons.

Étiquettes

Entrées associées

Il y a 6 months

Le maître du fun

Just like our popular adult-sized Laufey, this fun-loving machine is perfect for riders of all ages. Laufey is a tough, scaled-down trail bike that relishes new terrain. It’s for first-timers and expert mini-shredders. Laufey is a master of fun with multiple wheel sizes, burlier tires and suspension forks that look and function just like yours.

Il y a 3 years

DESIGN YOUR RIDE

Aujourd'hui, nous voulons vous faire découvrir le regard que portent quatre personnes sur le sport, sur la façon de l'appréhender et de le pratiquer.

Il y a 3 years

AVENTURES DANS LES DOLOMITES

Lorsque vous voulez planifier votre nouvelle aventure, le choix de la destination est toujours difficile. Vous pensez toujours à un endroit sympa, un endroit ensoleillé, un endroit accessible, un endroit peu fréquenté…

Esta web utiliza cookies propias y de terceros para su correcto funcionamiento y para fines analíticos. Al hacer clic en el botón Aceptar, acepta el uso de estas tecnologías y el procesamiento de tus datos para estos propósitos.
Privacidad