Orbea Gran Fondo : Fait pour vous, amis cyclistes

173 kilomètres, six cols et un dénivelé cumulé de 3 100 mètres : tel est le défi qu'Orbea a préparé pour tous les passionnés de cyclisme, en hommage aux supporters du Pays basque.

L'histoire d'Orbea est intimement liée au cyclisme et au Pays basque, une région où ce sport est synonyme de passion, souffrance, aventure épique… Des supporters qui se pressent sur le bord des routes, se déplacent en masse jusqu'aux cols les plus ardus des Pyrénées ou des Alpes, et sont connus sous le nom de la Marée orange. Ces supporters étaient au rendez-vous sur les cols mythiques comme le Tourmalet, l'Aubisque ou Hautacam… et s'exaltaient avec les victoires de Roberto Laiseka, Samuel Sánchez, Igor Antón ou Mikel Nieve.

Cette passion pour le cyclisme fait depuis toujours partie intégrante de l'ADN d'Orbea, et pour rendre hommage à ces supporters, Orbea souhaite apporter toute son expérience et ses connaissances en organisant, pour la première fois, un évènement  cyclo sportif chez nous, au Pays basque : pour eux et pour tous ceux qui veulent partager cette passion avec nous.

Orbea Gran Fondo

L'Orbea Gran Fondo aura lieu le 28 mai prochain. Le parcours traversera les propriétés viticoles de la Rioja Alavesa, avec son climat doux et agréable. Néanmoins, les 173 kilomètres réserveront leur lot de souffrances et d'émotions, car le parcours comprend six cols de montagne : un de première catégorie (Herrera), trois de deuxième catégorie (Rivas, Bernedo et La Aldea) et deux de troisième catégorie (Vitoria et Zaldiaran), lesquels viendront s'ajouter aux 3 100 mètres de dénivelé cumulé.

Une étape de moyenne montagne digne des grandes courses comme le Tour de France, la Vuelta d'Espagne ou la Vuelta du Pays Basque.

Trois montées chronométrées

Les aspects ludique et compétitif seront présents à parts égales, car bien que pendant l’épreuve aucun classement général ne sera établi, des temps individuels seront réalisés pour ceux qui veulent se dépasser et lutter pour le Maillot du meilleur grimpeur à travers le chronométrage de trois des six cols.

Pour eux, l'organisation chronométrera les temps d'ascension jusqu'aux cols les plus intéressants de l'épreuve : Rivas (2e), Herrera (1ère) et Bernedo (2e). Ainsi, les mordus de compétition, les plus motivés ou ceux qui ont parié avec leurs amis, pourront mesurer leurs forces sur trois des points les plus ardus de l'Orbea Gran Fondo.

Kilomètre par kilomètre

Cet événement, qui commencera à huit heures du matin, se déroulera autour du parking de Mendizorrotza de Vitoria/Gasteiz. Après quelques kilomètres de course dans la Green Capital, l'Orbea Gran Fondo se dirigera vers les premières rampes du col de Vitoria.

Une ascension de troisième catégorie sur un asphalte en très bon état. Un col que les premiers coureurs du peloton monteront à un rythme endiablé et avec le gros plateau, alors que les autres participants profiteront de la montée qui présente peu de difficultés. Ce qui est sûr, c'est que le groupe commencera à se défaire et l'asphalte remettra chacun à sa place.

Une fois le col de Vitoria atteint, nous descendrons jusqu'à Ventas de Armentia en direction de Peñacerrada. Pendant la course, les cyclotouristes devront affronter quatre montées, dont certaines avec une pente de 13 %, ce qui entraînera une sélection naturelle au sein du peloton jusqu'à la localité de la province d'Alava, où se déroulera la première montée chronométrée jusqu'au col de Rivas de Tereso.


Un col de deuxième catégorie avec une ascension de toute beauté parmi les hêtres, et dont la partie finale est la plus difficile avec une pente de 6,5 %. Au sommet, nous quitterons l'Euskadi pour entrer dans La Rioja. Ici le paysage change : nous sortirons d'une forêt verdoyante pour pénétrer dans une zone au climat méditerranéen, dont le sommet le plus élevé de la Sierra de Cantabria, le Toloño, se dessinera au loin.

Puis, dans le lointain, la Sierra de la Demanda apparaîtra, avec l'imposant San Lorenzo et les Picos de Urbión. Pendant la descente du col, il faudra redoubler de prudence, car la route est très sinueuse, avec quelques virages particulièrement compliqués.

Herrera : préparez-vous à souffrir

Cinq kilomètres après l'arrivée à Rivas de Tereso, le premier ravitaillement nous attendra, juste avant de rejoindre l'A-131 : cette partie est la plus dangereuse en raison du trafic. Elle précède la troisième ascension, et aussi la plus dure, celle d'Herrera : un col mythique de première catégorie qui sera également chronométré pour ceux qui le souhaitent.

La montée se fera par le versant le plus ardu, alors préparez-vous à affronter des rampes de 13-15 % : une ascension longue et difficile, suivie d'une descente d'environ deux kilomètres à partir de laquelle nous nous dirigerons vers la localité de Pipaón. Cette fois, il faudra faire preuve d'une extrême prudence, car nous roulerons sur une route à l'asphalte rugueux sur lequel le vélo avance difficilement.

Double ration de Bernedo

Après la descente, nous traversons les localités de Villaverde, Villafría… pour arriver à Bernedo. Là, un nouveau ravitaillement nous attendra et la troisième et dernière ascension chronométrée commencera, celle du col de Bernedo. Une nouvelle montée parmi les hêtres, avec tout le Parc naturel d'Izki et des paysages spectaculaires à nos pieds. Une fois le col franchi, une descente d'environ 18 kilomètres nous mènera jusqu'à la localité d'Oion, à travers les vignobles.

Ensuite, après quelques kilomètres sur le plat, nous reviendrons au col de Bernedo, mais cette fois par le versant sud, avec à nouveau la Sierra de Cantabria en toile de fond. Une montée en faux plat montant, mais qui deviendra difficile en raison des dizaines de kilomètres que nous aurons dans les jambes.

Un dernier effort

Après la descente, nous arriverons pour la dernière fois à Bernedo et nous prendrons la déviation vers Treviño où commencera la dernière ascension du col de Zaldiaran, une zone battue par les vents, ce qui rendra la montée plus difficile. Après avoir franchi le col, il ne restera plus que 9 kilomètres jusqu'à la ligne d'arrivée située au même endroit que la ligne de départ. Là-bas, les participants pourront profiter des vestiaires, des douches, des services de kinésithérapeutes… outre la traditionnelle Bike Party qui permettra aux coureurs d'échanger leurs impressions sur l'épreuve.

À votre service

Comme lors de chaque événement que nous organisons, vous serez évidemment accompagnés et gâtés par Orbea qui mettra différents services à votre disposition : six ravitaillements, des équipes de radioamateurs qui contrôleront le passage des coureurs, des motos qui veilleront à la sécurité de tous et des véhicules d'assistance mécanique et auxiliaires qui apporteront leur soutien aux participants.

Bref, une course de gran fondo conçue comme un hommage à des supporters uniques et pour mettre en valeur le Pays basque, une terre où le cyclisme est synonyme de… Passion.

Venez-vous ?

Étiquettes

Entrées associées

Il y a 3 years

LE STYLE ORBEA FACTORY TEAM EST DE RETOUR

De nouveaux visages, de nouveaux défis et un look révolutionnaire. Ces quelques pistes annoncent une année 2020 passionnante pour l'Orbea Factory Team.

Il y a 3 years

ENSEMBLE, NOUS SOMMES PLUS FORTS

La présentation de la Fondation Euskadi pour la nouvelle saison constitue le lancement d'un projet sportif, social et culturel.

Il y a 3 years

LES DÉFIS D’ORBEA POUR 2020

Savez-vous déjà quel défi vous allez relever cette année? Quel sera votre défi pour 2020?

Esta web utiliza cookies propias y de terceros para su correcto funcionamiento y para fines analíticos. Al hacer clic en el botón Aceptar, acepta el uso de estas tecnologías y el procesamiento de tus datos para estos propósitos.
Privacidad