Orca, Rallon et le Team Orbea Enduro en vedette ce mois

Pendant ce mois de lancement de la gamme 2019, les médias spécialisés se sont concentrés sur l'Orca et sur l'Enduro à travers le Rallon, l'Orbea Enduro Team avec les performances de Thomas Lapeyrie.

L'Orca a reçu de nombreux éloges. « Nous avons l’impression d’avoir une bombe entre les mains  ! » pouvait-on lire dans Bike Velo Test après l'essai d'un Orca M11 LTD « poids plume ».

La revue a effectuée une analyse approfondie du modèle le plus racing de la gamme Orca en mettant particulièrement en avant la légèreté de l'ensemble, mais aussi les solutions technologiques mises en oeuvre sur le cadre, la fourche Freeflow et d'autres caractéristiques visant à obtenir une rigidité maximale.

Sur le terrain, « c’est la légèreté qui se fait le plus ressentir » affirment-ils. Bien qu'il s'agisse d'un cadre de 727g, ils ont pu constater la polyvalence de cet Orca M11 LTD sur tous les plans. En montée, il apparaît comme un poisson dans l'eau : « Plus la pente est raide et plus il se sent à l’aise”. En descente, « il est très précis.” “L’OMR s’inscrit dans les courbes sans vous prendre à défaut. Il tiendra sa ligne », ont-ils remarqué.

Dans l'ensemble, avec ce modèle « vous aurez pour ce prix un vélo très léger, mais aussi très polyvalent.” “un vélo qui saura vous propulser sur les plus hauts sommets mais aussi ne pas vous mettre à défaut sur des portions plates où généralement les vélos trop typés montagnes sont trop souples pour offrir un bon rendement »

Des termes très similaires à ceux employés par Cyclismactu.net, qui montrait sa surprise face aux moins de 6 kg du même modèle (sans pédales). Et en effet, « le poids de l'ensemble » ainsi que la fourche « précise et réactive » et « la patte antidéraillement intégré au cadre » ont été les points forts les plus remarqués par la revue.

Au niveau du comportement routier de l'Orca, ils ont pu tester les capacités de grimpeur du modèle, ainsi que sa précision de conduite en descente. « Bien stable en descente, l’OMR s’inscrit facilement dans les courbes et sans aucune mauvaise surprise  ».

Enduro, l'autre vedette

Tant avec le Rallon qu'à travers les performances de l'Orbea Enduro Team.

VTT Magazine a testé trois modèles d'enduro autour d’un prix de 4 500 € et a donc évidemment sélectionné un Rallon M10.

La revue a confié comment la bête de course qu’est le Rallon les avait agréablement surpris dés sa présentation, car ils ont pu découvrir un « VTT d’enduro à la géométrie plutôt agressive (angle de fourche de 65° et avec un empattement de 1 217 mm en taille L), mais dont la position de pédalage – bien au-dessus du boîtier avec la sensation d’être bien posé entre les roues – était particulièrement efficace en termes de rendement ».

En roulant, ils ont loué la « vivacité, le confort, la motricité, les capacités de franchissement, et les finitions » entre autres points forts, notamment en plus de son esthétique. À cet égard, ils ont été très clairs : « Le Rallon est sans conteste le vélo le plus beau et le plus novateur de ce match, et en plus, il marche ! » À la fin de ce test comparatif, le Rallon M10 se voyait attribuer la deuxième position avec un brillant total de 170 points… à seulement 1 point du vainqueur !

Le Rallon est aussi le modèle avec lequel l'Orbea Enduro Team dispute la plus grande compétition d'enduro du monde, les Enduro World Series, avec Thomas Lapeyrie en vedette. C'est précisément la neuvième place de « T-Lap » dans la quatrième course qu'ont relevée Vojomag et Velovert.

Et cerise sur le gâteau, le pilote originaire du Var a également été titré champion de France d’Enduro pour la première fois de sa carrière, après après avoir été le plus rapide sur l'épreuve disputée dans le Val d'Allos. Une prouesse sur laquelle ont insisté Velovert, Velo101 et 1001sentiers. Félicitations T-Lap !

Rendez-vous le mois prochain !

Entrées associées

Il y a 4 years

Quand la compétition raconte l’Histoire

L’art de la compétition n’est pas qu’une question de victoire. Cela va bien au delà selon notre point de vue de fabricant de vélos.

Il y a 4 years

Parlons watts avec l'Orbea Factory Team et Mikel Azparren

En discussion avec Alberto Losada et Tomi Misser, mais aussi avec l'entraîneur cycliste, Mikel Azparren, pour connaître la méthode d'entraînement la plus répandue et précise actuellement l'entraînement selon la puissance.

Il y a 5 years

Tomi Misser, accroc au cyclocross

Le biker de l'équipe Orbea Factory Team est non seulement un passionné de VTT, mais il adore aussi le cyclocross, une discipline à laquelle il est accroc depuis plusieurs années.

Esta web utiliza cookies propias y de terceros para su correcto funcionamiento y para fines analíticos. Al hacer clic en el botón Aceptar, acepta el uso de estas tecnologías y el procesamiento de tus datos para estos propósitos.
Privacidad