2 April, 2024

De Ronde et Dwars door Vlaanderen. La religion des Flandres

religion. Du lat. religio, -ōnis. F. 1. Ensemble de croyances ou de dogmes concernant la divinité, de sentiments de vénération et de crainte à son égard, de normes morales pour la conduite individuelle et sociale, et de pratiques rituelles, principalement des prières et des sacrifices en son honneur.

 

Les Flandres. Mars 2024. Des milliers de pèlerins se rendent en terre sainte pour consacrer une semaine à vénérer une même idole, et ce n’est pas un coureur ni même une équipe : c’est le cyclisme. Dans les Flandres, le cyclisme sous sa forme la plus pure n’est pas un sport : le cyclisme est dans l’ADN de chaque habitant. Tous ceux qui viennent d’ailleurs veulent vivre l’expérience dans son intégralité : le camping-car, le réfrigérateur, l’écran de télévision, les bières, l’anorak, les bottes de pluie, les chapeaux, la peinture, les drapeaux. Bienvenue à la grande fête.

C’est le début de nombreuses journées passionnantes, qui culmineront le quatorzième dimanche de l’année, le Dimanche Saint, avec le Tour des Flandres.

 

La semaine entre le Tour des Flandres et la Paris-Roubaix, le dimanche suivant, est connue sous le nom de Semaine sainte. Mais pour les croyants, cette semaine est bien plus que ça.
Dès que le cyclisme rentre au pays après avoir traversé l’Italie, les courses qui vont ponctuer la fin du printemps commencent à se succéder à un rythme soutenu. Pendant cette période, certains rendez-vous sont incontournables : De Ronde van Vlaanderen (Tour des Flandres), Paris-Roubaix, AGR, La Flèche Wallonne ou LBL. Chacun a sa préférée, les saints du cyclisme ne sont pas jaloux. Mais force est de constater que le Tour des Flandres occupe une place à part sur l’autel.

Ainsi, nous avons tendance à penser que les courses qui précèdent les classiques ne sont que des tests ou des séances d’échauffement. Mercredi dernier, la preuve a été faite qu’elles peuvent être et sont plus décisives qu’on ne le pense. La Dwars door Vlaanderen (À Travers les Flandres) l’a été : une chute en pleine course, dans laquelle certains membres de la Lotto étaient impliqués, a déçu beaucoup d’attentes. Certains parmi les favoris du grand dimanche ont dû renoncer. Nous leur souhaitons un prompt rétablissement.

L’un d’entre eux, Brent Van Moer, a pris le départ ce dimanche, malgré les difficultés, mais plus motivé que jamais :

« Nous sommes plus déterminés que jamais à réaliser une belle course. Personnellement, je veux à nouveau montrer de grandes choses. Alors, en avant pour la victoire ! ».

Toute l’équipe est tout aussi motivée, et chacun de ses rouages est parfaitement huilé.

Après la reconnaissance du parcours et grâce à l’expérience accumulée par le duo Lotto-Orbea, l’Orca Aero a été de nouveau choisi pour le Tour des Flandres.

Molemberg, Kapelmuur ou Kwaremont exigent un cadre doté de la rigidité adéquate aux points adéquats. Elle élimine les torsions et les flexions inutiles et garantit la transmission directe de la puissance pour la convertir en vitesse.

De Ronde a débuté à Anvers sous un soleil radieux, qui a laissé place à une pluie abondante et incessante vers la fin de la course.
La boue a recouvert les pavés, ce qui les a rendus si glissants que seuls trois coureurs ont réussi à franchir le Koppenberg sur leurs pédales à l’un des moments cruciaux de la course.

Les Flandres à l’état pur et un spectacle assuré lors des derniers passages par les murs.
Auparavant, Taminiaux, rejoint ultérieurement par Van Moer, a montré la détermination qu’il revendiquait les jours précédents.
Toujours dans l’échappée avec les meilleurs, tous deux ont entretenu le rêve pendant une bonne partie de la longue journée.

 

La presse ne mettra pas leurs noms à la une du jour, mais l’équipe peut et doit être très fière de la façon dont elle a géré cette Ronde mouvementée, pendant laquelle nous n’avons pas oublié Arnaud. Courage, cher ami, la saison est très longue et, comme tu le sais, l’important n’est pas la façon dont on commence, mais la façon dont on finit.

Il reste sept jours avant Paris-Roubaix, et entre les deux, Scheldeprijs (le Grand Prix de l’Escaut) et beaucoup d’enthousiasme dans les jambes.

Orca Aero

Après la reconnaissance du parcours et grâce à l’expérience accumulée par le duo Lotto-Orbea, l’Orca Aero a été de nouveau choisi pour le Tour des Flandres.

Molemberg, Kapelmuur ou Kwaremont exigent un cadre doté de la rigidité adéquate aux points adéquats. Elle élimine les torsions et les flexions inutiles et garantit la transmission directe de la puissance pour la convertir en vitesse.