La presse est unanime !

Peu après la présentation de la machine la plus sophistiquée pour le Cross Country, un groupe de journalistes du monde entier trié sur le volet, lors du lancement pour la presse organisé dans les Pyrénées catalanes, a pu faire l'expérience de piloter la quatrième génération du modèle Oiz, dont les versions XC et Trail atteignent des sommets inégalés.


OIZ 2019

L'Oiz a été conçu pour les coureurs rapides et expérimentés qui exigent un vélo super léger et efficace, avec une suspension fiable pour des courses techniques et un rendement élevé pour les compétitions de cross country. C'est ce vélo qu'utilisent les équipes CLIF Pro Team et Orbea Factory Team.

Par ailleurs, les passionnés des marathons XC disposent en 2019 du même vélo avec un débattement de 120 mm, parfait pour les coureurs qui aiment la légèreté et l'efficacité propres à un vélo de compétition optimisé, mais qui ne s'imaginent pas piloter un Occam.

« Il fait preuve d'une grande réactivité qui se transmet au sol », commence par déclarer Daniel Sapp de Pinkbike dans l'article où il fait part de ses impressions sur la version XC du vélo que nous lui avons fourni.

Le testeur indique que par rapport à la version TR, l'Oiz XC est « plus efficace en pédalant dans les côtes », mais « cela ne veut pas dire que le modèle 120 mm l'est moins ». En fait, il affirme qu'il a rarement utilisé le blocage, quelle que soit la version, grâce à la stabilité du système. « Tous deux procurent de bonnes sensations en montant ou en descendant », ajoute-t-il.

« L'Oiz atteint un niveau supérieur », écrit Solobici en parlant d'un modèle « extrêmement rapide et désormais beaucoup plus polyvalent, grâce à ses options de montage et de personnalisation ». « Avec ce vélo, Orbea a atteint des sommets que peu de marques sont capables d'atteindre ». Il affirme en effet qu'il s'agit d'un « vélo de course total, mais que tout le monde peut piloter ».

« La géométrie améliorée du vélo et sa légèreté rendent ce nouvel Oiz fulgurant, mais aussi facile à manier et, si vous savez jouer avec, l'un des vélos les plus rapides de sa catégorie parmi tous ceux que nous avons essayés », affirme-t-il.

« Je n'ai quasiment pas dû recourir au blocage », déclare Thomas Schmitt du média allemand Mountain Bike sur « un vélo qui vous propulsera »

Le nouvel UFO 2 élimine le point de rotation au niveau de la jonction des bases et des haubans, ce qui favorise un rendement plus élevé et une maintenance réduite. Ceci a plu au testeur allemand, car comme les autres, il a très rarement utilisé le nouveau blocage à distance Inside Line en raison de la « position de pédalage efficace ». Dans l'ensemble, l'Oiz lui a semblé « rapide, mais aussi amusant et facile à piloter ».

« Les deux versions sont nées comme des modèles de XC, ce qui explique que les deux versions montent extrêmement bien », explique Stu Taylor sur le site Web de l'un des médias les plus représentatifs du Royaume-Uni, Singletrack, après avoir vérifié que l'Oiz « montait tout ce qu'on lui demandait ».

Pour le testeur, la différence essentielle se révèle dans les descentes. « L'Oiz XC est rapide », mais la version TR est, selon le journaliste britannique, « l'un des vélos de trail de 29 pouces parmi les plus rapides » qu'il ait jamais testé en descente. Ce n'est pas rien. De plus, Stu a fait appel à son côté le plus joueur dans les sauts, les dévers et les singletracks de La Molina, mais « il a été impossible d'atteindre les limites de l'Oiz TR ».

En introduction, l'un des médias de référence Européen a tenu à souligner le fait que le nouvel Oiz, dans sa version XC, « est un vélo parfaitement actuel se présentant comme une alternative crédible à d'autres modèles de référence ».

Insistant surtout sur la « véritable révélation » qu'a été pour eux l'Oiz version TR. « 20 mm, ça change tout », affirment-ils. « Quelle polyvalence ! Là où un vélo purement XC montrerait (logiquement) ses limites, l'Oiz TR révèle… les limites du pilote.

« L'Oiz TR est une arme pour remporter des marathons et autres courses par étapes », déclare le testeur de la revue, Olivier Béart, pour finir par une conclusion sans appel : « Croyez-nous, cet Oiz TR va marquer son époque ».

Héctor Ruiz, de Mountain Bike España, a voulu consacrer quelques lignes à une cinématique de la suspension arrière « confortable, efficace et difficile à épuiser ». Pour lui, ce qui définit le nouvel Oiz, c'est aussi l'attention prêtée aux détails et la recherche de la perfection : « un vrai travail d'orfèvre ».

« L'univers de la compétition fait partie de l'ADN d'Orbea et le modèle Oiz est la concrétisation de sa trajectoire », disent-ils à propos d'un vélo « créé pour briller dans les courses de XC et de marathon ».

Pour MTB Pro d'autres questions ont attiré son attention, notamment la biellette innovante Fiberlink, « une pièce très importante du nouvel Oiz », selon le testeur.

Cette pièce de 59 g a été créée dans un matériau aérospatial et offre une rigidité plus grande que le carbone conventionnel, ainsi qu'une légèreté accrue. En général, avec l'UFO 2, « on ne ressent presque rien (la contamination du pédalage) » tant que l'on est assis, selon lui.

« Il vaut mieux courir avec l'amortisseur débloqué, sauf si l'on se trouve dans une course trépidante dans laquelle chaque watt en montée compte », affirme-t-il. Par ailleurs, le concept de la version TR est « une grande réussite » à ses yeux, car il le considère comme « un vélo avec lequel affronter toutes sortes de routes sans aucun problème ».

En France, en particulier Vélo Tout Terrain, la version TR a été la plus commentée et a obtenu un 16/20 après les tests réalisés par le testeur Benjamin Lacoste.

« Le Oiz tr est une source d'inspiration qui vous permet de choisir des trajectoires auxquelles vous n'auriez jamais pensé avant » et il s'est parfaitement comporté pendant le test, surtout en termes de rendement. Probablement grâce à la « facilité » pour maîtriser un vélo « qui conserve la réactivité de l'Oiz XC ».

Outre la « très bonne maniabilité » de la version TR, ils ont découvert « la performance à tous les étages » d'un vélo qui les a tout d'abord impressionnés par son esthétique : « Quelles lignes ! », ont-ils déclaré. Finalement, après deux jours sur l'Oiz, Benjamin Lacoste était tombé sous le charme de la version Trail : « Vive le TR! ».

OIZ 2019

Étiquettes

Entrées associées

Il y a 3 years

L'OCCAM 2020 EBLOUIT LA PRESSE INTERNATIONALE LORS DE SES DEBUTS DEVANT LES MEDIAS

Un voyage de deux jours dans les Pyrénées, repoussant l'aventure -et son équipement- aux limites. C’était l’idée lancée auprès des médias internationaux…

Il y a 3 years

Mise à jour de la suspension Rallon 2020

Nous avons pris en compte les remarques des pilotes et avons collaboré avec Thomas Lapeyrie et notre équipe EWS pour déterminer une évolution subtile mais profonde.

Il y a 4 years

Il est temps de s'habiller en court

Le beau temps et les journées plus longues sont de retour. Cela nous encourage à prendre notre vélo plus souvent et à passer plus de temps à pédaler.

Esta web utiliza cookies propias y de terceros para su correcto funcionamiento y para fines analíticos. Al hacer clic en el botón Aceptar, acepta el uso de estas tecnologías y el procesamiento de tus datos para estos propósitos.
Privacidad